Le choix par de futurs époux du régime matrimonial qui va s’appliquer à eux pendant leur mariage est extrêmement important.

Malheureusement, en pratique, faute de connaître la portée, les effets et les risques attachés aux différents régimes matrimoniaux, les époux se trouvent souvent soumis, par défaut, au régime de la communauté légale réduite aux acquêts alors qu’ils auraient pu opter pour un autre régime matrimonial plus adapté à leur situation.

Certes, il est possible sous certaines conditions de changer de régime matrimonial pendant le mariage. Toutefois, ce changement ne peut avoir de conséquences pour le passé de telle sorte que, bien souvent, le mal est déjà fait !

En pratique, il ne peut qu’être conseillé à de futurs époux de se renseigner avant le mariage afin d’adopter en pleine connaissance de cause le régime matrimonial qui répondra le mieux à leurs préoccupations.

Ainsi, par exemple, le régime de communauté ne sera pas adapté si l’un des époux exerce une activité libérale, artisanale ou commerciale entraînant un risque financier.

A l’inverse, en adoptant un régime de séparation de biens, cet époux pourra protéger son conjoint des conséquences financières de « mauvaises affaires ».

Votre avocat pourra vous éclairer sur la portée, les effets et les risques des régimes matrimoniaux et vous aider à trouver la solution adaptée à vos préoccupations.

Il vous conseillera concrètement en considérant votre situation et vous permettra d’appréhender les conséquences pratiques du régime matrimonial envisagé.