Par une décision récente, la Cour de Cassation a rappelé le principe selon lequel la démission ne se présume pas, de sorte que, même si le salarié absent ne répond pas à une demande de justification de son employeur, il ne peut être considéré, sauf circonstances exceptionnelles, comme démissionnaire.

Comme le rappel la Cour de Cassation, l’employeur qui prend l’initiative de rompre le contrat de travail, ou qui considère que ce contrat est rompu du seul fait de l’absence du salarié doit mettre en place une procédure de licenciement.

A défaut, la rupture serait dépourvu de cause réelle et sérieuse.